La poésie du papier

Le projet "Welt & Papier" ("Monde & Papier") se termine par une splendide exposition - tout du moins pour le moment

Beaucoup de choses peuvent être faites avec du papier.

Il permet d’emballer les marchandises et les cadeaux. Depuis toujours, le papier est un matériau à partir duquel et sur lequel on crée de l’art : on peut faire de la peinture, de la littérature, des sculptures et même de la musique grâce au papier. Il permet aussi de véhiculer des informations – au-delà des distances et des générations. Le papier unit et incite à la fantaisie.

 

Une merveilleuse exposition en papier a été présentée au musée municipal d’Eisenhüttenstadt. Une « Grotte aux Fées » d’une « éclatante luminosité », un « Chaos », « Miss Papier » et « Waldi le chien velu » y ont notamment fait une apparition méritée. Ces noms imaginaires suffisent à eux seuls pour montrer qu’il est possible de créer mille et une choses avec du papier. Ils sont venus couronner les œuvres d’art qu’ont présenté les jeunes participant(e)s au projet « Mensch & Papier » dans une incroyable exposition venant le clôturer. Cet événement a été unique.

 

Chez Progroup, nous savons à quel point le papier est un matériau fascinant. Mais nous avons rarement la possibilité de transmettre cette fascination. Pour nos 25 ans, que nous avons fêtés en 2017, nous avons donc lancé des appels aux dons – au lieu de solliciter des cadeaux. Et avec l’argent reçu, nous avons pu mettre quatre projets sur pied sur quatre sites Progroup. À Eisenhüttenstadt, nous avons eu la chance non seulement de faire quelque chose de bien, mais aussi de faire connaître notre fascination pour le papier, ce qui a été très excitant. « Avec « Mensch & Papier », nous nous sommes heurtés à un grand projet qui consistait à proposer un incroyable « voyage de découverte du papier » aux jeunes d’Eisenhüttenstadt et des environs. » C’est ce qu’explique Brita Bärwolf, présidente de l’association Wi-Wa-Wunderland e.V. et directrice du projet, lors du vernissage de la grande exposition du 29 janvier 2019, avant d’ajouter : « La meilleure façon d’apprendre, c’est de faire les choses soi-même. »

Au début de l’année 2017, l’association Wi-Wa-Wunderland, une association très engagée qui mène des actions en faveur des enfants, des adolescents et des familles – a partagé ses idées pour le projet « Mensch & Papier » avec Progroup, qui a immédiatement été séduit. « Maximilian Heindl s’est rendu personnellement sur place pour observer notre association ; il s’est informé pour savoir comment nous organisons et réalisons nos travaux avec les enfants et les adolescents, mais aussi pour connaître les personnes qui se cachent derrière notre association. », rapporte Bärwolf. Elle ajoute que c’est quelque chose de très rare pour une grande entreprise. « C’était une procédure très particulière. » Depuis, le projet a réussi à intéresser plus de 1 600 enfants, adolescents et adultes, et a provoqué une véritable explosion de créativité. Seule une petite partie des œuvres réalisées, toutes plus incroyables les unes que les autres, a pu être montrée lors de l’exposition qui s’est tenue de fin janvier à fin février 2019 au musée municipal. L’exposition a ensuite été déplacée dans les locaux de la papeterie.

 

« Ce qui m’a vraiment fascinée », explique Herta Heindl, qui a fait le voyage pour participer à l’inauguration de l’exposition, « c’était de voir la joie avec laquelle l’association, et surtout Madame Bärwolf, ont réalisé le projet et l’exposition. » Cet enthousiasme a été palpable pendant toute la durée du projet, de sorte que l’Oder-Spree Journal de la ville n’a pas manqué de faire un petit clin d’œil en diagnostiquant une contamination par le virus du papier. Et il y avait de quoi s’occuper car, selon Brita Bärwolf, 160 ateliers étaient proposés : les visiteurs pouvaient notamment fabriquer du papier, dessiner des jeux d’ombres ou des mangas et créer des formes en papier. Les enfants ont également pu visiter la source du matériau : l’usine d’Eisenhüttenstadt, où Progroup produit un papier de grande qualité, et la centrale, où le courant nécessaire à la production est généré. Cela a créé un véritable engouement social : le personnel local du groupe a rapidement été séduit par « Mensch & Papier ». L’ancienne directrice de laboratoire Anica Lippert et l’ingénieur d’exploitation Andreas Huber ont apporté tout leur soutien au projet.

„L'enthousiasme, la fascination, la foi en la créativité de l'Homme – j'ai pu ressentir cela à fleur de peau. “
Herta Heindl

L’enthousiasme, la fascination, la foi en la créativité de l’Homme – j’ai pu ressentir cela à fleur de peau. », a affirmé Herta Heindl à la fin du projet. Une fois l’exposition terminée dans les locaux de la papeterie en mai, Progroup souhaite acquérir certaines œuvres de l’association et, par la même, assurer la pérennité de ce projet réussi. Car, selon Brita Bärwolf, les enfants ont encore plein d’autres idées ; il faudra s’attendre à encore plus de créativité, de surprises et de poésie. Et c’est logique : on ne se lasse pas de grottes aux fées, de chiens velus et de luminosités éclatantes!